Sharemanga: Le gouvernement veut contrôler internet - Sharemanga

Aller au contenu

  • 23 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Le gouvernement veut contrôler internet

Posté jeudi 19 juin 2008 à 06:28 (#31) L'utilisateur est hors-ligne   Junta 

  • Lord Carotte
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir le blog
  • Groupe : Membres +
  • Messages : 8 657
  • Inscrit(e) : 06/05/2003

Puisque vous avez oublié qu'il y avait un topic spécifique pour ce sujet... ^_^

Voir le messageMorpheus14, le 18/06/2008 à 22:03, dit :

Le gars qui consomme 5-10-20 voir 30Go par mois, c'est pas dur à repérer
Sur ce point je suis assez d'accord avec Morphy. Perso quand je regarde les stats de ma connec (ben vi ça se fait déjà, faut pas rêver) 90% de la BP d'upload sont toujours utilisés (et à la même vitesse). C'est le genre de truc "bizarre" qui peut facilement mettre la puce à l'oreille.

Par contre, là où je rejoins Izno c'est que je pense effectivement que c'est le genre de loi qui peut pousser à la modification des grands logiciels de P2P. C'est de toutes façons ce qu'il c'est toujours passé.

Bon après, ça ne fait qu'une loi de plus. :sifle:
Par contre sur le point précis (précis hein) de la "riposte graduée", la méthode ne me choque pas tant que ça. Après tout il y a une loi et on ne la respecte pas. :D Envoyer des avertissements avant plutôt qu'une plainte directe, dans un sens c'est un mieux. Là où ça dérive c'est dans la sanction finale de la coupure nette et aussi sur les moyens d'application / contrôle.

Car justement :

Voir le messagewicelow, le 19/06/2008 à 00:30, dit :

Y'a pas un truc du genre "Innocent jusqu'à preuve du contraire" qui existe ?
[...]
En gros tout le monde aurait droit à son procès et les seuls à s'en sortir indemnes seront ceux qui auront jalousement gardé leur historique qui atteste que les 20Go de transit c'est des clips de tektonik sur youtube ?
Si j'ai bien tout capté, pas de procès, alors le innocent bla bla... L'époque du passage devant le juge avec tes CD gravés en pièces à conviction sera révolue. Comme pour les PV en voiture, pas de tribunal, boum amende direct et si trop d'avertissements, plus de permis. C'est pareil. Je pourrai oser une comparaison et dire que l'Hadopi ça sera la Prévention Routière du net.


/HS

Voir le messageIznogoud, le 18/06/2008 à 23:31, dit :

Je connais des entreprises qui ont des abonnements Free (je sais, ça n'est pas très pro :D ), et qui utilisent des VPN.
En quoi ça n'est pas Pro ? Il existe même des Box en version "pro" comme la livebox (c'est ultra merdique à config mais bon). Un bon routeur/modem avec un bon serveur de VPN derrière, y'a aucun problème à avoir un pont via ligne ADSL entre les deux. Je te garantis même que ça marche très bien et pour un coup très inférieur aux abonnements Orange Business.
Image IPB
http://www.japonfacile.com/
Japon Facile - Site de photos, vidéos et infos sur le Japon & Blog sur l'actu japonaise

Posté jeudi 19 juin 2008 à 06:50 (#32) L'utilisateur est hors-ligne   Thirqual 

  • Mur du forum
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 322
  • Inscrit(e) : 18/04/2004

Il me semble que myu a déjà essayé de parler de cryptage et d'anonymat à Morphy, sans succès. Je vais donc pas essayer.

Sinon, quelques mots comme ça.
Freenet
TOR
PGP (plutôt ses applications)
Truecrypt
Les descendants de Share

et vraiment au pire...
Sneakernet (ne pas négliger la bande passante d'un sac à dos plein de dvd-r) et sites genre sharemanga pour la base de données des gens à qui envoyer des mails (avec PGP).


Normalement le principe de présumé innocent fonctionne aussi avec les radars, le radar fournissant une preuve de culpabilité (de la même façon que le flic qui vous arrête pour vous faire passer la buit en cellule de dégrisement ^_^ ). Le soucis que je vois plutôt c'est le contrôle de ces 'radars à IP' par les boites privées (aux USA ça se fait, des trackers BT privés partageant du contenu légal se sont fait couler parce que les chasseurs de pirates avaient volontairement uploadé du contenu illicite dessus, avant de venir constater...).
Image IPB

Image IPB
Tasogare yori mo kuraki mono, Chi no nagare yori akaki mono Toki no nagare ni uzumore shi idai, Na nanji no na ni oite
Ware koko ni yami ni chikawan, Warera ga mae ni tachi fusagari shi Subete no oroka naru mono ni, Ware to nanji ga chikara mote
Hitoshiku horobi o ataen koto o ! DRAGON SLAYERS !!!

Posté jeudi 19 juin 2008 à 07:48 (#33) L'utilisateur est hors-ligne   Morpheus14 

  • Akamatsu Meister
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Modérateur Général
  • Messages : 7 244
  • Inscrit(e) : 26/08/2004

Voir le messagewicelow, le 19/06/2008 à 00:30, dit :

Y'a pas un truc du genre "Innocent jusqu'à preuve du contraire" qui existe ?
Ou encore que c'est à la personne qui t'attaque de prouver ta culpabilité et pas à toi de prouver ton innocence ?

Paske bon, ton système c'est quand même too much :D


Alors de un, ce n'est pas mon système, c'est celui qui est appliqué, malheureusement, pour les petites choses (c'est bien pour cela que j'ai donné comme exemple le radar automatique :sifle: ). Et de deux, comme dis plus haut, vous prenez ça comme une action en justice alors que, si ça passe, ce ne sera plus le cas.



Voir le messagewicelow, le 19/06/2008 à 00:30, dit :

En gros tout le monde aurait droit à son procès et les seuls à s'en sortir indemnes seront ceux qui auront jalousement gardé leur historique qui atteste que les 20Go de transit c'est des clips de tektonik sur youtube ?


Regarde une fois ce plus l'exemple des radars, tu paies avant et tu prouves que ce n'est pas toi ensuite.

Et bon, soyons honnête, qui regarde 20Go sur youtube en un mois ? :D (et là encore j'ai donné ses chiffres au hasards, on peut dire 30-50Go si vous préférez ^^).


Voir le messageThirqual, le 19/06/2008 à 07:50, dit :

Normalement le principe de présumé innocent fonctionne aussi avec les radars, le radar fournissant une preuve de culpabilité.


Va dire ça au centaines de personne qui ont été obligé de payer à tord ^_^

Si ça ce passe comme je le vois, qui n'est qu'une hypothèse je rappel vu que le texte n'est pas passé, ce sera comme le dit junta de la prévention. Le but n'est pas d'arrêter les personnes qui télécharge, ni même de les sanctionner réellement mais bien de faire peur à un maximum de gens pour réduire le réseau p2p. (c'est bien pour cela que les radars étaient l'exemple idéal.)


Voir le messageThirqual, le 19/06/2008 à 07:50, dit :

Le soucis que je vois plutôt c'est le contrôle de ces 'radars à IP' par les boites privées (aux USA ça se fait, des trackers BT privés partageant du contenu légal se sont fait couler parce que les chasseurs de pirates avaient volontairement uploadé du contenu illicite dessus, avant de venir constater...).


Là je suis bien d'accords avec toi et il me semble que justement c'est un des gros points de dissension sur ce texte. Mais je n'ai pas tout entendu lorsqu'ils en ont parlé. Car, d'après ce que j'avais lu, ce sont les ayant droits qui pourront "traquer" leurs fichiers et transmettre les info à la commission Hadopi qui fera le nécessaire. Comme je doute que ce soit les majors qui tracent les fichiers ça risque, effectivement, d'être des boite privé >_<
Image IPB
Image IPB

Posté samedi 21 juin 2008 à 10:25 (#34) L'utilisateur est hors-ligne   eikichi onizuka 

  • Membre
  • PipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 91
  • Inscrit(e) : 20/04/2004

Citation

L’espace de liberté, quasi totale, qu’est le Net sera-t-il bientôt un lointain souvenir? A cause des déclarations politiques de ces dernières semaines, la communauté Web s’inquiète de voir disparaître ses aises. Revue de ce qui s’appelle «liberticide» pour les uns et «régulation» pour les autres.

- La chasse aux pilleurs
Mercredi 18 juin, la loi anti-téléchargement passe devant le Conseil des ministres. Elle vise à anesthésier les pirates des réseaux peer-to-peer en leur adressant des mails de réprimande avant de passer à la suspension de leur connexion.

- La chasse aux blogs
Attention blogueurs, les règles changent! L’agence Associated Press (AP) a décidé de réclamer 12,5 dollars (8,5 euros) à chaque fois qu’un internaute cite plus de cinq mots issus d’une dépêche de cette agence sur son blog.

La liberté des blogueurs semble se réduire depuis le procès perdu par Fuzz, un site qui a agrégé un lien évoquant la vie privée de l’acteur Olivier Martinez, en mars dernier. Signe, selon l’avocat de Fuzz, que «tout site qui fait du communautaire, qui ne modère pas les contenus des internautes avant qu'ils soient mis en ligne, peut à tout moment recevoir une assignation en justice».

- La chasse aux sites de presse
Le gouvernement n’est pas fan des sites des journaux. Pour Nicolas Sarkozy, c’est simple: la crise de la presse écrite est la faute d’Internet, comme il l’a lancé le 27 mai («le problème d'Internet est considérable, parce que comment voulez-vous que les gens achètent leurs journaux en kiosque s'ils sont gratuits sur Internet?»). Et son conseiller Franck Louvrier en a rajouté une couche: la course à l’audience des sites web des journaux «fait primer le commentaire sur l’explication et le scoop sensationnel sur l’information vérifiée», laissant voir, selon lui, «des écarts étonnants entre la qualité des journaux papier et celle des sites Internet du même nom.»
La faute au fait que le Président est l’une des cibles préférées du Net (l’affaire du SMS a été publiée sur le site du Nouvel Obs et la vidéo «Casse-toi pauvre con» sur le site du Parisien)?

- La chasse à la neutralité
Actuellement, Dailymotion ne peut pas payer pour avoir une bande passante plus rapide que celle de YouTube — cela permettrait aux vidéos d’apparaître plus vite — car les acteurs du Net respectent une sorte de «neutralité». Or ce principe pourrait voler en éclat si les opérateurs se mettent à donner plus ou moins de bande passante selon le prix mis sur la table. Même Google a pris la parole pour protéger la neutralité de la bande passante (« Nous avons pris pour acquis le fait que l’on pouvait innover sur les réseaux sans l’autorisation de quiconque — aucune entreprise de bande passante, ni aucun autre gardien de réseau n’a essayé de nous dire quoi faire»).

- La chasse aux sites illégaux
Nadine Morano et Michèle Alliot-Marie le veulent: que les FAI (fournisseurs d’accès à Internet) bloquent l’accès aux sites pédophiles, puisque plus d’un tiers des 11-17 ans aurait déjà été confronté à des images choquantes. Problème: qui décidera qu’un site pédophile ou pas? Une mesure rationnelle, mais qui peut engendrer d’autres blocages si la technique de filtrage fonctionne (la loi anti-téléchargement prévoit d’ailleurs un blocage de sites qui hébergent des œuvres illégales). Problème pour les FAI: quand bien même elles seraient contre le filtrage, coûteux à mettre en place et pas forcément efficace, il leur est difficile de le dire sous peine de passer pour des pro-pédophiles.

Trouvez-vous que la liberté sur le Net se réduise? Donnez-nous des exemples ci-dessous...

Jeff Haynes AFP/Archives ¦ Une personne surfe sur internet



Alice Antheaume et Simon Taisne


20Minutes.fr, éditions du 18/06/2008 - 16h59


Je suis dégouté :rolleyes:

Posté dimanche 06 juillet 2008 à 21:48 (#35) L'utilisateur est hors-ligne   alexbrute 

  • Membre
  • PipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 89
  • Inscrit(e) : 13/11/2006



a riposte graduée entrera-t-elle au Parlement européen?

Une série d'amendements visant à légaliser le filtrage d'Internet est présentée dans le cadre de la directive Paquet Télécom.

Christophe Lagane 04-07-2008
Advertisement


Le principe de riposte graduée, remise au goût du jour dans la future loi française Création et Internet, va-t-elle gagner le Parlement européen? C'est la crainte du député européen (PSE) Guy Bono qui alerte les citoyens sur "une série d'amendements visant à légaliser en droit européen les mécanismes de filtrage et de surveillance sur internet", selon un communiqué diffusé sur son site le 2 juillet et titré Internet: Vers une dérive sarko-sécuritaire en Europe."

Lundi 7 juillet, les eurodéputés seront amenés à voter en commission une série de directives dites Paquet Télécoms en vue de leur présentation en séance plénière en septembre prochain. Le Paquet Télécoms vise à moderniser le secteur des télécommunications en regard des évolutions technologiques.

Un certain nombre d'amendements "visant à introduire des mécanismes de filtrage et de surveillance", selon Guy Bono, ont été présentés par le rapporteur britannique Malcom Harbour (député PPE/DE) en commission IMCO*. "On est en train de créer les conditions d'une dérive sécuritaire de l'internet. Certains amendements visent à faire des intermédiaires techniques de véritables auxiliaires de police privée", écrit, toujours en ligne, l'eurodéputé auteur du rapport consacré aux industries culturelles et adopté le 22 janvier par la commission de la Culture du Parlement européen.

"Sarkozy va chercher étendre ses positions sécuritaires"

Sur la base de ce rapport, le Parlement européen adoptait le 10 avril dernier, un amendement s'opposant au principe de riposte graduée proposée en France qui mènerait jusqu'à la coupure temporaire de l'accès Internet des internautes pirates récidivistes. On aurait donc pu croire réglée la question de la surveillance des internautes européens en regard des accès illégaux aux contenus soumis à droit d'auteur.

C'était sans compter avec la présidence française à la tête de l'Union européenne qui, selon l'eurodéputé, risque de manœuvrer pour étendre ses inspirations répressives. "Il paraît évident que Sarkozy, aidé par ses amis britanniques, va chercher à surfer sur la Présidence française pour étendre ses positions sécuritaires et légaliser au niveau européen son projet de riposte graduée. Tout un programme pour la présidence du 'pays des droits de l’Homme'!", déclare à Libération Guy Bono.

Face à ce constat, le collectif la Quadrature du Net appelle à la mobilisation des citoyens en les invitant contacter les députer européens pour leur faire part des craintes que l'adoption des amendements validant le filtrage feraient peser sur les libertés individuelles.

"Il est primordial que les citoyens se mobilisent davantage pour informer leurs élus sur les enjeux cruciaux de ce vote", poursuit Guy Bono dans le quotidien national. "A défaut, nous ne pourrons inverser la tendance et les internautes européens risquent de se réveiller avec une sacrée gueule de bois!"

* Commission Réseaux et services de communications électroniques, protection de la vie privée et protection des consommateurs au Parlement européen.
"Écris donc ce que tu as vu : le présent et ce qui doit arriver plus tard." (1,19).

Posté mardi 08 juillet 2008 à 00:39 (#36) L'utilisateur est hors-ligne   Ekocynetics - Arkhane 

  • Membre
  • PipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 33
  • Inscrit(e) : 30/04/2008

Rien de bien nouveau, la méthode est déja en utilisation. J'ai recus deux e-mail de la repression des fraudes pour héberger un contenu illicite. Meuteur comme des arracheurs de dents, ils prévoient de cloturer ma ligne sans l'appuie d'aucune loi, je dois les féliciter pour cette tentative d'intimidation.

Intimidation qui fonctionne assez bien d'ailleurs, nombreux sont les sites de stream, blog et émulation de Jv qui ferme suite à ce genre d'e-mail. Même si ceux ci n'héberge pas le contenu ou n'enfreignent aucuns droits d'utilisation, c'est presque honteux.

Un amandement qui vise bien bas sous la ceinture, tant que Sarko touche son pot-de-vin de la part des richissimes parmis les richissimes tout va bien.

Eye have you :p

Image IPB
La vie est un long fleuve tranquille

Posté mardi 08 juillet 2008 à 17:56 (#37) L'utilisateur est hors-ligne   Iznogoud 

  • Mémoire du forum
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir le blog
  • Groupe : Membres
  • Messages : 5 388
  • Inscrit(e) : 29/06/2003

 

Citation

Bientôt une liste de logiciels autorisés sur internet ?

Le projet de révision de la réglementation européenne sur les télécoms pourrait permettre aux régulateurs nationaux de définir quels logiciels sont autorisés sur le Net. Leur liste serait inscrite dans les contrats des FAI.


Afin de lutter contre le piratage d'oeuvres protégées par le droit d'auteur, une future réglementation européenne pourrait intégrer dans les contrats des fournisseurs d'accès une liste de logiciels que les internautes seraient autorisés à utiliser.

C'est le sens de au « Paquet télécom », projet de cinq directives européennes qui doivent modifier, d'ici à la fin 2008, la réglementation sur les télécommunications en Europe.

Concrètement, ces amendements doivent permettre à des autorités administratives de chaque État-membre de définir quelles applications logicielles sont autorisées pour internet. C'est la lecture qu'en fait la Fondation pour une infrastructure informationelle libre (FFII), une association dédiée à la « promotion d'un marché libre de l'informatique », qui regroupe 3 500 sociétés en Europe.

« Les propositions inscrites en filigrane dans ces amendements mèneraient à un "internet soviétique" où les logiciels et services en ligne seraient soumis à la permission des régulateurs », confie à ZDNet.fr, Benjamin Henrion, correspondant FFII à Bruxelles.

Un texte adopté sous la présidence française ?

« Demain, des logiciels applicatifs comme Skype, voire Firefox, pourront être déclarés illégaux en Europe, s'ils ne sont pas certifiés par une autorité administrative. Cela compromettra le developpement d'internet tel que nous le connaissons aujourd'hui. C'est une invasion du régulateur sur le marché des logiciels et de la fourniture de l'accès internet. »

L'association demande aux membres du Parlement européen de « consacrer plus de temps et de reconsidérer en profondeur la proposition de directive sur les télécommunications telle que présentée au vote ».

Le texte est loin d'être adopté. La première mouture a été bouclée aujourd'hui par les différents comités chargés de sa réalisation au sein du Parlement. Il doit encore passer en première lecture devant les députés européens en septembre, puis être validé par le Conseil des ministres le même mois. Si ce n'est pas le cas, il repassera en deuxième, puis éventuellement entroisième lecture.

Selon la FFII, son entrée en vigueur est cependant attendue avant la fin de l'année, sous la présidence de la France, dont le gouvernement est plutôt favorable à un durcissement de la réglementation du Net, comme en témoigne le projet de loi Hadopi, estime l'association.

Source.
Image IPB
Merci à Az` pour la signature.

Posté mardi 08 juillet 2008 à 18:18 (#38) L'utilisateur est hors-ligne   Aquillon 

  • Squatteur
  • PipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 346
  • Inscrit(e) : 21/07/2003

"Vite Marty, saute dans la DeLorean pour faire un saut de 15ans dans le passé"
<_<

Posté mardi 08 juillet 2008 à 18:57 (#39) L'utilisateur est hors-ligne   aznjulien 

  • Membre
  • PipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 56
  • Inscrit(e) : 02/12/2007

Avec toutes ces lois pour punir le droit du telechargement je me demande ou on va, deja est ce la faute des utilsateurs qui servent des fichiers de partage ? non c'est la faute des majors de disque ou de cinema qiu font payer cher leurs places ou les cd que les gens ne peuvent pas tout le temps aller au cine, alors je comprend tout a fait les gens qui telechargent alors il faut pas prive le droit de partager les fichiers c'est atteinte a la vie prive, alors oui certes il faut des reglementations mais pas punir les gens qui ne font rien et qui telecharge pour leurs plaisirs.
De plus dans les annees 80, il existait des cassettes ou des videos pour copier films ou musique, les majors a cette epoque criaient encore aux scandales et puis s'est rentre dans les moeurs, alors pkoi pas laisser les gens telecharge comme ils souhaitent tant que les prix du cd ou les places du cinema sont chers les gens continueront a telecharge, alors c'est toujours les memes debats alors oui je suis pour le telechargement mais a des conditions certes mais pas penaliser les personnes qui telechargement normalement ^^

Posté dimanche 13 juillet 2008 à 04:20 (#40) L'utilisateur est hors-ligne   mazocu 

  • Résident
  • PipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 353
  • Inscrit(e) : 25/06/2003

On se prepare a revenir a l'age de pierre ?

Ca fait des annees que les editeurs et autre nous gonfle avec leur produit pas top (on peut pas dire que la creation existe encore et cela depuis un moment maintenant)
De tout facon, ils parlent ils parlent, qu'ils continuent d'autres types trouveront des solutions comme toujours quand on voit comment ca se passe sur certaine chose

Une protection sort, 2 jours plus tard elle est petee (voir le jour meme)
D'un cote, l'un met des mois a tout faire pour que ca protection soit efficace et de l'autre en quelques jours tout est cassee
Tant qu'ils comprendront pas cela, ca continuera mais bon ils arrivent pas a comprendre des choses simples alors ...... :wub:


Citation

alors c'est toujours les memes debats alors oui je suis pour le telechargement mais a des conditions certes mais pas penaliser les personnes qui telechargement normalement


Juste un mot en plus la dessus, si tu n'as pas remarque depuis longtemps, les mecs ils cherchent pas a savoir qui fait quoi, pour eux c'est pareil donc ils virent tout le monde
Comme toujours ceux qui decide ce genre de truc sont soit des types qui savent meme pas ce que c'est ou des types qui passeront a travers

Regarde les entreprises, qui decide de l'avenir d'une boite, des types qui ne savent pas grand chose de la dit entreprise et surtout qu'ils s'en foutent que ca claque

Posté jeudi 17 juillet 2008 à 06:27 (#41) L'utilisateur est hors-ligne   Junta 

  • Lord Carotte
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • Voir le blog
  • Groupe : Membres +
  • Messages : 8 657
  • Inscrit(e) : 06/05/2003

Le projet de loi Hadopi présenté au Sénat en octobre - Par Marc Rees PCINpact - Mercredi 16 juillet, 16h19

Citation

Selon nos informations, les débats autour du projet de loi Hadopi ne seront présentés en Commission des affaires culturelles du Sénat qu’en octobre. Cette commission sera renouvelée le 8 de ce mois-ci, pour un texte paré vers le 15 octobre. Ensuite, le gouvernement pourra l’inscrire à l’ordre du jour la semaine suivante, ou plus tard s’il le souhaite. Le texte instituant la riposte graduée, l’obligation de sécurisation des lignes Internet à la charge de l’abonné, la liste noire des abonnés bannis, promet des débats pour le moins intenses compte tenu du nombre de problèmes soulevés par le mécanisme. Plusieurs auditions des principaux acteurs en présence ont eu lieu, sous l’égide de Michel Thiollière, rapporteur du projet de loi « Création et Internet » (Hadopi). Ces auditions reprendront en septembre. Le sénateur fut déjà rapporteur du projet DADVSI en 2006.
(Publicité)

Le débat parlementaire suivra donc de près celui du vote du paquet télécom au Parlement Européen. Ce vote-là aura lieu entre le 22 et 25 septembre, avons-nous appris aujourd’hui, alors que les textes soumis à analyse comprennent une série de mesures dans la lignée et filiation des mesures françaises.
source

-------------------------------------------------------------------------------

Riposte graduée : 60 % des internautes prêts à "sécuriser"

Citation

Je verrouille, tu verrouilles, il verrouille Un sondage "PC INpact", effectué dès hier (10/11/07) auprès de ses lecteurs, met clairement en lumière les positions prises par les internautes face à un éventuel premier avertissement qu'ils pourraient recevoir dans le cadre de la riposte graduée. Selon les résultats provisoires – éloquents –- de ce sondage, c'est près de 6 internautes* sur 10 qui se disent prêts à « sécuriser » leur installation informatique à la moindre injonction de la Haute Autorité afin de protéger leur connexion et pouvoir continuer à télécharger.

Pour un peu moins d'un quart des votants, l'injonction par email n'aura aucun effet : 6% prétendent en effet qu'ils poursuivront le téléchargement sans tenir compte de la menace que représente la riposte graduée, et 16% considèrent que l'email d'injonction n'est qu'un avertissement sans effet, et prévoient même de continuer la pratique du téléchargement jusqu'à la réception d'une lettre recommandée – dernier avertissement dans l'échelle de la riposte avant la suspension pure et simple.

De ce point de vue, on est sans doute très loin des ambitions de Christine Albanel qui déclarait en juin : « Si nous arrivons à faire baisser de 70% à 80% les actes de piratage, ce sera déjà considérable ». Ou de la notion même de « sécurisation » du réseau de l'internaute afin de le protéger contre toute utilisation extérieure frauduleuse, tel qu'il est inscrit dans l'esprit de cette riposte graduée.

Enfin, 10% des internautes ne se sentent tout simplement pas concernés par un tel dispositif, puisqu'ils ne téléchargent et/ou ne redistribuent pas d'œuvres culturelles protégées par le droit d'auteur, tandis que seuls 3% d'entre eux affirment qu'ils arrêteraient immédiatement le téléchargement à la moindre injonction de la commission Hadopi.

À noter par ailleurs que 3% des internautes ignorent l'existence et le rôle de cette autorité indépendante en formation.

* Lecteurs de PC INpact : 3 millions de visiteurs et 13 millions de pages vues par mois (Xiti, juin 2008)
source
Image IPB
http://www.japonfacile.com/
Japon Facile - Site de photos, vidéos et infos sur le Japon & Blog sur l'actu japonaise

Posté mardi 09 septembre 2008 à 16:03 (#42) L'utilisateur est hors-ligne   eikichi onizuka 

  • Membre
  • PipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 91
  • Inscrit(e) : 20/04/2004

Pour ne pas refaire un post encore sur Big Brother ,Edvige aussi est une catastrophe



Posté mercredi 05 novembre 2008 à 13:34 (#43) L'utilisateur est hors-ligne   Vlad 

  • Pilier
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • Voir le blog
  • Groupe : Membres
  • Messages : 933
  • Inscrit(e) : 14/09/2004

Comme le Sénat vient de voter la loi, je fais un petit up pour que ça en reparle.

Donc on file tout droit vers la riposte graduée. En fait ce qui me m'embête le plus dans cette histoire, c'est les obligations qui vont être imposées à l'internaute pour prouver son non-piratage. On parle d'installer un logiciel qui verifierait la mise en place des différentes sécurité sur son PC. On va nous obliger à mettre en place un rootkit ou un spyware? Et tant qu'on y est, pourquoi ne pas vérifier directement à la source qu'on ne fait rien d'illégal? C'est vrai, autant mettre au point des logiciels, qu'on impose à l'internaute pour l'empecher d'avoir accès à différents protocoles. Mais bref, au gré de quelques recherches, j'i vu qu'il existait quelques moyens de contourner ce dispositif (genre avec un 2ème OS ou avec de la virtualisation). D'ailleurs quid de de linux ou mac?

L'HADOPI se chargerait d'être le bras répressif de ce sytème, après constatation par les ayant-droits de l'infraction. D'accord. Mais quels vont être les moyens de surveillance de ces ayant-drtoits? Si l'HADOPI ne fait qu'appliquer, est-ce qu'on est en train de passer à un système de surveillance des infractions, en gros la police, privée? Mais bon, comme ça a l'air d'être déjà plus ou moins le cas avec les radars automatiques (dont les données sont traitées pardes entreprises privée, au moins en partie).

La possibilité d'une double peine: on se fait avoir (peut-être même alors qu'on a rien fait, The Pirate Bay balance des IP au hasard) on se fait couper internet, et les ayants-droit décident d'aller quand même au pénal. Ben hop, on continue à payer son forfait internet (car apparement, tout n'est pas suspendu) et en plus on risque d'aller en prison.

Et tellement de trucs qui, à moi en tout cas, sont inacceptables. Les pouvoirs publiques font preuves d'une ignorance crasse sur le domaine des nouvelles technologies. Les contrevenant ont toujours un ou plusieurs point d'avance contre les autorités. Comme il a été dit par je sais plus qui, il existe de nombreux moyens de contourner les contrôle et de fair croire qu'on utilise des logiciels normaux, ou de passer inaperçu. Alors oui, on peut surveiller la bande passante, mais bon, je suis pas sûr que prouver que la bande passante est utilisée enormément soit une preuve de contrefaçon.

Voila, j'ai relancé le débat, à vous de répendre le message autour de vous, d'essayer d'en parler. Je sais ça fait un peu pompeux de dire ça, mais avec les élections américaines et la crise financière, tout cela passe complètement inaperçu. Quand je vois les chaînes d'infos, LCI en l'occurence (elle est fournie avec l'immeuble dans lequel j'habite), rien n'a été dit sur les tenant et les aboutissants de cette loi, avec aucun contrepoint de personnes pour la dénoncer.

Ah oui, je met deux sites, un lancé par le gouvernement: et un autre lancé par Numerama J'aime les internautes. Voila, ça donne deux idées complémentaires et opposées à cette loi. En tout cas, ce qui me marque le plus, en tout cas pour le 1er site, je suis moins allé sur le 2ème, c'est le manque total de sources. Quand on cite quelque chose, on met une source. Sinon, je peux dire ce que je veux et inventer totalement. En même temps, ils n'ont pas pensé à mettre en place une partie commentaire, peut-être à cause du risque d'inondation par les "pirates", mais quand même, j'aurais bien aimé pouvoir posé des questions ou qu'on m'explique quelques points précis.

"Twirling 'round with this familiar parabol. Spinning, weaving 'round each new experience. Recognize this as a holy gift and celebrate this chance to be alive and breathing, a chance to be alive and breathing.

Posté jeudi 06 novembre 2008 à 15:11 (#44) L'utilisateur est hors-ligne   Tifa 

  • Tapisserie
  • PipPipPipPipPipPip
  • Groupe : Membres
  • Messages : 534
  • Inscrit(e) : 12/03/2005

Au fait, je me réveille un peu tard, mais je viens d'y repenser. Ils avaient évoqué à un moment du débat le fait que beaucoup de connectés ont un accès incluant la télé, le téléphone et l'Internet. Il me semble qu'eux-même ne savaient pas si le fait de couper l'internet n'allait pas, par le même occasion, tout couper.

Étant donné que je n'y connais rien non plus, j'aimerai savoir si une personne pourrait éclairer ma lanterne : Si on coupe internet, le téléphone sera-t-il aussi touché ?
Personnellement, je serais tentée de penser que ce ne sera pas le cas, mais j'aimerais être sûre de ne pas être dans l'erreur.

Édit : Oulà ! " tentée de tenter" comment avez-vous fait pour me comprendre ?

Posté jeudi 06 novembre 2008 à 15:55 (#45) L'utilisateur est hors-ligne   Vlad 

  • Pilier
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • Voir le blog
  • Groupe : Membres
  • Messages : 933
  • Inscrit(e) : 14/09/2004

Voir le messageTifa, le 06/11/2008 à 15:11, dit :

Au fait, je me réveille un peu tard, mais je viens d'y repenser. Ils avaient évoqué à un moment du débat le fait que beaucoup de connectés ont un accès incluant la télé, le téléphone et l'Internet. Il me semble qu'eux-même ne savaient pas si le fait de couper l'internet n'allait pas, par le même occasion, tout couper.

Étant donné que je n'y connais rien non plus, j'aimerai savoir si une personne pourrait éclairer ma lanterne : Si on coupe internet, le téléphone sera-t-il aussi touché ?
Personnellement, je serais tentée de tenter que ce ne sera pas le cas, mais j'aimerais être sûre de ne pas être dans l'erreur.

Il me semble qu'il sera possible de couper seulement internet pour une certaine catégorie, genre les degroupés (pas sûr). Par contre pour les autres, c'est le tout qui y passe. De toute façon, ça reste encore très flou...

"Twirling 'round with this familiar parabol. Spinning, weaving 'round each new experience. Recognize this as a holy gift and celebrate this chance to be alive and breathing, a chance to be alive and breathing.

Partager ce sujet :


  • 23 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • Dernière »
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Thème et langage